Hôtel Kaya, hôtel 4 étoiles Les Ménuires

Quelles sont les règles du ski alpin ?

Le ski alpin et le snowboard sont des sports qui comportent des risques. Pour éviter les accidents sur les pistes de ski, il existe des règles FIS (Fédération internationale de ski) pour sécuriser la pratique du ski alpin pour tous les skieurs et snowboardeurs. Ces bonnes pratiques s’appliquent d’ailleurs au ski de fond, au ski freestyle ou encore au ski de randonnée, que ces disciplines soient réalisées en championnats du monde ou en amateur. Alors, quelles sont les règles du ski alpin ?

Le ski alpin, qu’est-ce que c’est ?

Le ski alpin consiste un ensemble de disciplines pratiquées dans un contexte de loisirs (ski de piste ou hors-piste) ou de compétition (slalom géant, course de descente, super combiné et épreuves de vitesse). Intégré dans le programme olympique depuis 1936, le premier Championnat du monde est né en 1931 tandis que la première coupe du monde de ski alpin s’est déroulée en 1967. Dans la dénomination « alpin », on retrouve les principales familles de pratique du ski : le ski alpin, le ski de randonnée et le ski nordique. Le ski de piste n’en est qu’une composante parmi d’autres.

Il existe des règles dans tout domaine skiable, que vous alliez au Garmisch-Partenkirchen ou dans les Menuires. Nous vous invitons donc à les respecter pour pratiquer le ski alpin en toute sécurité, un sport magnifique qui vous permet de découvrir des sites et paysages extraordinaires. N’oubliez pas que les skis restent de simples planches de bois et que la vitesse à laquelle vous descendez les pistes n’est pas anodine en cas de chute ou d’accidents !

Bonne conduite en ski : 10 règles

Voici les 10 règles à respecter en ski alpin, et elles s’appliquent à tous, que vous soyez débutant ou vice-champion de ski aux Jeux olympiques :

  1. Respecter autrui : comportez-vous de façon à ne pas mettre en danger les autres ou leur porter préjudice. Faites attention à votre comportement, mais également à votre matériel.
  2. Maîtriser sa vitesse et adapter son comportement : modulez votre vitesse et votre comportement en fonction de vos capacités personnelles et des conditions générales du terrain (temps, état de la neige, densité du trafic, etc.).
  3. Choisir la direction par celui qui est en amont : c’est le skieur qui se trouve en amont d’une position qui choisit une trajectoire de manière à préserver la sécurité de toute autre personne située en aval.
  4. Dépasser : le dépassement peut se faire en amont ou en aval, par la droite ou la gauche. La seule condition est de dépasser de manière large pour anticiper les changements de trajectoire du skieur que l’on dépasse.
  5. Vérifier : au croisement des pistes ou lors d’un départ, assurez-vous que vous pouvez vous engager sans danger avant de repartir pour la descente ou le slalom.
  6. Stationner : ne stationnez pas dans les passages étroits ou sans visibilité et libérez la piste rapidement en cas de chute.
  7. Monter et descendre à pied : si vous êtes dans l’obligation de remonter ou de descendre une piste à pied à cause d’un problème avec vos chaussures de ski ou vos skis, utilisez toujours le bord de la piste et faites attention à ce que vous et votre matériel ne constituiez pas un danger pour les autres.
  8. Respecter l’information, du balisage et de la signalisation : tenez compte des informations sur les conditions météorologiques, l’état des pistes et la neige, et respectez le balisage et la signalisation en ski alpin.
  9. Assister : si vous êtes témoin ou impliqué dans un accident, prêtez assistance et donnez l’alerte. Aidez les secouristes une fois qu’ils arrivent sur place.
  10. Identifier : si vous êtes témoin ou acteur d’un accident, identifiez-vous rapidement auprès du service de secours le plus proche et/ou des tiers.

Quelques conseils supplémentaires pour une pratique optimale au ski alpin

Le ski alpin, c’est faire un compromis entre la descente et la vitesse, et la sécurité de soi comme des autres. Avant de partir sur les pistes, consultez toujours la météo et les informations pour connaître les conditions du jour. Procurez-vous également un plan des pistes pour être capable de vous repérer dans la station. Dans la mesure où le ski alpin représente un réel effort physique, hydratez-vous et mangez équilibré. Vérifiez toujours que votre matériel est bien réglé et adapté à votre morphologie, et munissez-vous de lunettes de soleil. On applique aussi une crème solaire pour protéger sa peau, surtout avec la réflexion des rayons solaires sur la neige. Vous êtes prêt pour le ski alpin !